AccueilACTUALITEAux Nations Unies,...

Aux Nations Unies, Omar Harfouch a accusé le Liban d’être « un pays antisémite, discriminatoire et raciste »

Genève, le 26 septembre 2023 – Le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, lors de sa 54e session ordinaire tenue aujourd’hui, a entendu un discours captivant d’Omar Harfouch, un pianiste libanais renommé, lors de sa 24e réunion.

Né sunnite, Harfouch a été éduqué dans une école chrétienne, reflétant la diversité religieuse pour laquelle le Liban est connu. Cependant, sa présence au Conseil n’était pas principalement due à ses talents musicaux, mais pour éclairer une question pressante qu’il rencontre dans son pays.

Le pianiste a révélé qu’il est persécuté par le gouvernement libanais en raison de ses opinions et interactions. Il a souligné les charges retenues contre lui par la cour militaire libanaise, mettant l’accent sur la menace de la peine de mort pour avoir simplement été dans la même pièce qu’une journaliste américano-israélienne et pour avoir prononcé un discours au Parlement européen en présence de juifs, de pro Israëlien de sioniste ou des Israëliens selon l’accusation Libanaise .

Ses accusations contre le gouvernement libanais étaient profondes. Harfouch a exprimé sans détour: « Le Liban est un pays antisémite, discriminatoire et raciste. » Il a appelé la communauté internationale, en particulier les participants au Conseil des droits de l’homme de l’ONU, à défier les politiques strictes du Liban qui limitent la liberté d’expression et d’association.

Dans un moment poignant, Harfouch s’est adressé aux participants, se demandant s’il y avait des Juifs, Israéliens, sionistes ou pro-israéliens présents. Il a souligné que, selon la loi libanaise, il devrait les discriminer. « Ce que je refuse de faire », a-t-il déclaré avec passion. Il a insisté sur le fait que personne ne devrait être jugé sur la base de sa naissance, religion ou nationalité, exhortant les membres du Conseil à soutenir sa demande d’abolir la « loi raciste et discriminatoire ».

Le discours a suscité une grande attention, de nombreux ambassadeurs et défenseurs des droits de l’homme exprimant leur préoccupation concernant les allégations et montrant leur solidarité avec Harfouch.

La 54e session du Conseil des droits de l’homme se poursuit, avec d’autres déclarations de représentants et des discussions sur diverses questions des droits de l’homme à l’échelle mondiale. La communauté internationale attend de plus amples réactions et éventuelles résolutions à la lumière du discours convaincant de Harfouch.

Publicité

Plus articles a lire

spot_img
spot_img

Faites la subscription avec nous

Lire ausi The European Times.

Lire la suite

Nouveau projet de recherche sur la mobilité humaine sur les données intelligentes

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l’approbation d’un point...

Une riche histoire, pour un avenir prometteur : 175 ans du Conseil Supérieur de la Santé

08h30   Réception autour d'un café09h15   Accueil et introductionDr. Yves Van Laethem, CHU Saint-Pierre, ULBPrésident actuel du Conseil Supérieur de la Santé 09h30   Regards croisés : une riche histoire, pour un avenir prometteurProf. Guy De Backer, Universiteit GentPrésident de 1996-2009     Prof. Jean...

Boek Anticultisme in Frankrijk in 2024: persoonlijke verhalen en veldslagen

In een wereld die onconventionele overtuigingen vaak verkeerd begrijpt en verbannen, is het baanbrekende boek van Donald A. Westbrook uit 2024: Anticultisme in Frankrijkkomt naar voren als een baken van wetenschap en aandacht voor de details. Deze publicatie, uitgegeven door...

Profitez d'un accès exclusif à l'ensemble de notre contenu

Bientôt, nous aurons un abonnement en ligne et vous pourrez débloquer tous les articles que vous rencontrerez.