AccueilNederlandHonorer la liberté...

Honorer la liberté de vie des femmes | -europeantimes.news-

Un festival de films intitulé « Honorer la liberté de la vie des femmes » a été organisé le 14 septembre sur la place des Nations Unies à New York par l’organisation Empower Women Media et stopFemicide pour commémorer la mort de Mahsa Amini un an plus tard et les soulèvements iraniens pour l’égalité, la justice et la dignité humaine.

Le festival a débuté par une cérémonie de commémoration et une séance matinale avec des conférenciers et des experts de très haut niveau pour mettre en lumière les femmes et les hommes qui ont perdu la vie lors des manifestations en Iran de 2022, principalement le Dr Sousan Abadian, auteur et renouveau culturel génératif, Dr Ardeshir Badaknia, un médecin, auteur et artiste, Uriel Epshtein (PDG de l’initiative Renew Democracy), Yasmin Green (PDG de Jigaw), Patricia Karam (conseillère politique principale à Freedom House), Sheila Katz (PDG du Conseil national des femmes juives), Navid Mohebbi (directrice politique du NUFDI), la révérende Johonnie Moore (présidente du Congrès des dirigeants chrétiens), Suzanne Nossel (PDG de PEN America), Myriam Ovissi (administratrice de la Fondation Ovissi), Farah Pandith (première représentante spéciale auprès des communautés musulmanes aux États-Unis). Département d’État) et Dr Javaid Rehman (Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’homme en République islamique d’Iran).

La séance de l’après-midi a impliqué des cinéastes qui ont couvert la question des violations des droits des femmes en Iran mais aussi au Moyen-Orient et en Asie du Sud, suivie d’une discussion en présence de Lisa Daftari (rédactrice en chef de The Foreign Desk) et Marjan Keypour Greenblatt (fondatrice et directrice de l’Alliance pour les droits de toutes les minorités) animée par Shirin Taber, fondatrice et directrice exécutive d’Empower Women Media.

Manel Msalmi, président de l’Association européenne pour la défense des minorités, expert sur les minorités et l’Iran, a prononcé le discours de clôture du festival du film. Elle a souligné le fait qu’il existe une répression continue contre les femmes iraniennes en Iran, notamment celles des Kurdes, des Arabes, des Baloutches et des Azerbaïdjanais, ainsi que des minorités religieuses, principalement les Bahaïs. Ces femmes ont été confrontées à diverses formes de discrimination et de marginalisation, notamment un accès limité à l’éducation. , les opportunités d’emploi et la représentation politique.

Le cas emblématique de Mahsa Amini, une Iranienne kurde de 22 ans décédée le 16 septembre 2023, trois jours après avoir été arrêtée par l’affaire de moralité du régime, a choqué le monde et a mis en lumière une caractéristique du régime principalement ethnique et sexiste. Cependant, pour la toute première fois, nous avons assisté à une solidarité entre les différentes minorités ethniques et religieuses en Iran après les manifestations iraniennes de 2022 et tous les différents groupes ethniques ont fait preuve de solidarité avec les jeunes et les femmes en Iran.

La minorité azerbaïdjanaise (environ un tiers de la population) souffre d’oppression culturelle dans de nombreux domaines et les femmes se trouvent dans la situation la plus difficile. Les femmes azerbaïdjanaises souffrent en Iran comme tout le peuple iranien et surtout en tant que minorité et surtout en tant que femmes.

Les femmes azerbaïdjanaises en particulier ont participé activement aux manifestations. Tous les groupes d’opposition de Tabriz s’étaient regroupés autour du groupe Azfront, doté d’une chaîne Telegram très développée. Ce sont des femmes de Tabriz qui ont rassemblé toute l’opposition et travaillé avec les médias Azfront pour donner la parole aux femmes et aux minorités en Iran. Il existe un mouvement continu de solidarité et d’unité qui montre que « Femmes, Vie, Liberté » est un mouvement qui rassemble tous les Iraniens pour réclamer la liberté, l’égalité, la justice et les droits de l’homme pour tous.

Lien source

Publicité

Plus articles a lire

spot_img
spot_img

Faites la subscription avec nous

Lire ausi The European Times.

Lire la suite

Vrede voor Azië roept op tot belangrijke conferentie over minderheidsrechten in Zuid-Azië -europeantimes.news- europahoy.new

Genève, 12 juli 2024 – Peace for Asia was gastheer van een cruciaal evenement met de titel “Minority Rights in South Asia” in Genève, waarbij de aandacht werd gevestigd op de urgente problemen waarmee etnische en sektarische gemeenschappen in...

Peace for Asia organise une conférence clé sur les droits des minorités en Asie du Sud -europeantimes.news-

Genève, le 12 juillet 2024 – Peace for Asia a organisé à Genève un événement crucial intitulé « Droits des minorités en Asie du Sud », attirant l'attention sur les problèmes urgents auxquels sont confrontées les communautés ethniques et...

Dwangarbeid is geïnstitutionaliseerd en gevaarlijk, waarschuwt VN-mensenrechtenbureau europahoy.new

In een rapport gebaseerd op 183 interviews met slachtoffers en getuigen van dwangarbeid die erin slaagden de DVK te ontvluchten en nu in het buitenland wonen, OHCHR citeerde de getuigenis van één persoon dat als een dagelijks werkquotum niet...

Profitez d'un accès exclusif à l'ensemble de notre contenu

Bientôt, nous aurons un abonnement en ligne et vous pourrez débloquer tous les articles que vous rencontrerez.