AccueilACTUALITEL’Afghanistan arrête dix...

L’Afghanistan arrête dix Chinois accusés d’espionnage sur des Ouighours radicalisés

Publié le :

Les ressortissants chinois sont accusés d'espionnage notamment sur des Ouïghours radicalisés. Ici, la ville de Kaboul le 23 novembre 2020.
Les ressortissants chinois sont accusés d’espionnage notamment sur des Ouïghours radicalisés. Ici, la ville de Kaboul le 23 novembre 2020. REUTERS – Mohammad Ismail

C’est une affaire embarrassante pour Pékin. Dix ressortissants chinois ont été arrêtés en Afghanistan, accusés d’espionnage et de participation à des activités terroristes. Les services de renseignement afghans disent avoir démantelé une cellule d’espionnage chinois lié à des activités terroristes, et ce depuis le 10 décembre.

Des armes, des munitions et des explosifs ont été trouvés au domicile de Li Yangyang à Kaboul. Présent en Afghanistan depuis l’été 2020, ce ressortissant chinois a été arrêté par les services de renseignements afghans avec huit autres personnes, de nationalité chinoise également. Li Yangyang est considéré comme l’un des deux cerveaux de la cellule d’espionnage présumée : il aurait été en contact avec le réseau Haqqani, la branche armée du mouvement taliban.

Selon les services de renseignements afghans, il recherchait des informations sur le groupe terroriste al-Qaïda ainsi que sur la présence potentielle dans des provinces de l’est de l’Afghanistan de Chinois Ouïghours, l’ethnie musulmane de la région du Xinjiang. Depuis quelques années, des Ouïghours radicalisés ont rejoint al-Qaïda, intégrant un groupuscule appelé l’ETIM, le Mouvement islamique du Turkestan oriental.

Celui-ci a déclaré il y a quatre ans la « guerre sainte » contre la Chine afin de « libérer le Xinjiang des envahisseurs communistes ». Récemment encore, certains Ouighours auraient intégré les rangs de la branche afghane du groupe terroriste État islamique.

Une enquête a été ouverte par les autorités afghanes après l’arrestation des dix espions chinois présumés. Une affaire qui porte un coup indéniable aux relations diplomatiques entre les deux pays amis.

Source RFI

Publicité

Plus articles a lire

spot_img
spot_img

Faites la subscription avec nous

Lire ausi The European Times.

Lire la suite

La Thaïlande persécute la religion ahmadi de paix et de lumière. Pourquoi?

La Pologne a récemment offert un refuge à une famille de demandeurs d'asile thaïlandais, persécutés pour des raisons religieuses dans leur pays d'origine, ce qui, selon leurs témoignages, apparaît très différent de l'image d'une terre paradisiaque pour les touristes...

Caucase-Sud : un accord de paix avant la fin de l’année ? Il faut y croire

C’est Charles Michel, l’encore actuel Président du conseil européen, qui s’était engagé à tout faire pour parvenir à un accord de paix définitif entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Plus de trois ans ont passé depuis la déclaration tripartite sous égide...

La lutte du Pakistan pour la liberté religieuse : le cas de la communauté Ahmadiyya

Ces dernières années, le Pakistan a été confronté à de nombreux défis concernant la liberté religieuse, notamment en ce qui concerne la communauté Ahmadiyya. Cette question est revenue sur le devant de la scène suite à une récente...

Profitez d'un accès exclusif à l'ensemble de notre contenu

Bientôt, nous aurons un abonnement en ligne et vous pourrez débloquer tous les articles que vous rencontrerez.