AccueilEuropeBelgiqueLa Belgique et...

La Belgique et l’Allemagne signent un protocole d’accord pour une interconnexion hybride entre les parcs éoliens en mer

 

L’Allemagne et la Belgique sont des fervents partisans d’une transition énergétique verte ambitieuse. Les deux pays ont maintes fois prouvé leur capacité à collaborer pour atteindre cet objectif. Des exemples concrets de cette collaboration sont l’interconnexion ALEGrO, la première connexion électrique directe entre les deux pays, opérationnelle depuis 2020, pour laquelle un projet de suivi est en cours. D’autres exemples incluent le pipeline d’hydrogène prévu entre les deux pays et leur coopération de longue date dans le cadre de la coopération énergétique des mers du Nord. En outre, l’Allemagne prendra la relève de la Belgique en organisant le sommet de la mer du Nord sur les énergies renouvelables offshore en juin 2025. 

Les deux pays ont identifié des objectifs clairs et ambitieux en matière d’éolien en mer. La Belgique vise une capacité de 6 GW d’ici 2030 et 8 GW d’ici 2040, tandis que l’Allemagne prévoit au moins 30 GW d’ici 2030 et 70 GW d’ici 2045. En unissant leurs forces, la Belgique et l’Allemagne peuvent non seulement stimuler l’innovation et les progrès dans les énergies renouvelables, mais aussi maintenir les coûts de la transition énergétique aussi bas que possible et renforcer des chaînes de valeur industrielles robustes et sécurisées. 

Pour exploiter au mieux le potentiel renouvelable de la mer du Nord, les ministres ont convenu d’explorer la réalisation d’une interconnexion hybride reliant la capacité de production éolienne offshore dans un réseau intégré plus vaste. Ils ont chargé les gestionnaires de réseaux de transport belges et allemands d’examiner les options pour ce projet de réseau, en incluant, si nécessaire, d’autres pays et gestionnaires de réseaux dans l’évaluation du projet. 

Les administrations concernées et les gestionnaires de réseaux de transport belges et allemands discuteront régulièrement des progrès réalisés afin de présenter un rapport final aux ministres lors du prochain sommet de la mer du Nord. Ce rapport devra inclure des informations sur les coûts et les bénéfices, le calendrier potentiel, ainsi que les obstacles éventuels à surmonter. 

La ministre Van der Straeten et le secrétaire d’État Nimmermann ont réaffirmé leur engagement à travailler ensemble pour concrétiser cette vision, pour promouvoir le développement des énergies renouvelables et faire de la mer du Nord une grande centrale électrique durable qui fournira de l’électricité verte aux citoyens européens.  

 

 

Lien de la source

Publicité

Plus articles a lire

spot_img
spot_img

Faites la subscription avec nous

Lire ausi The European Times.

Lire la suite

Conférence de presse sur la Fête nationale – Mardi 16 juillet 2024

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden, la ministre de la Défense Ludivine Dedonder et Madame Arlin Bagdat, présidente du Comité de direction du SPF Chancellerie du Premier Ministre, exposeront le programme des festivités organisées à l’occasion de la Fête...

Rapport d’allocation et d’impact des OLO vertes pour 2023

L’Agence fédérale de la Dette a le plaisir de présenter le rapport d’allocation et d’impact de 2023 pour les montants des deux OLO vertes émises en 2023, la sixième année d’émission d’obligations vertes par le Royaume de Belgique. En 2023, un...

L’impact du changement climatique sur la sécurité sociale

Ce numéro spécial de la Revue belge de sécurité sociale présente également des exemples provenant de plusieurs autres pays. Ainsi, le Brésil n’est pas seulement un pays qui subit de plein fouet les effets du changement climatique, mais il...

Profitez d'un accès exclusif à l'ensemble de notre contenu

Bientôt, nous aurons un abonnement en ligne et vous pourrez débloquer tous les articles que vous rencontrerez.