AccueilNederlandL'actualité mondiale en...

L’actualité mondiale en bref : Nouvelles attaques en Ukraine, appel aux droits du chanteur nigérian emprisonné, Journée internationale contre l’homophobie

« La sécurité des civils, des habitations, des écoles et des hôpitaux doit être assurée. Ils ne sont pas une cible », a déclaré Denise Brown dans une déclarationsoulignant que le droit international humanitaire doit être respecté.

Mme Brown a déclaré que ces dernières attaques ont eu lieu un jour après son retour de la région de Kharkiv, dans le nord-est de l’Ukraine, qui a été la cible de bombardements incessants ces derniers jours.

« J’ai vu les conséquences épouvantables de l’intensification des attaques menées par les forces armées de la Fédération de Russie contre des milliers de personnes qui ont dû fuir pour sauver leur vie, abandonnant tout ce qu’elles possédaient derrière elles », a-t-elle déclaré.

« Beaucoup sont des personnes âgées qui craignent de ne jamais pouvoir rentrer chez elles. »

Elle a également félicité les humanitaires qui « travaillent sans relâche pour soutenir les gens dans cette tragédie humaine ».

Le Nigeria doit libérer un musicien qui risque d’être exécuté pour blasphème

Des experts indépendants des droits de l’homme de l’ONU ont appelé jeudi le Nigeria à libérer immédiatement un chanteur reconnu coupable de blasphème en 2020.

Le musicien musulman soufi Yahaya Sharif-Aminu a été condamné à mort par pendaison pour avoir écrit une chanson et l’avoir partagée sur le service de messagerie sociale WhatsApp.

« Bien que sa condamnation à mort ait été annulée par une cour d’appel, nous restons profondément préoccupés par le fait que le cas de M. Sharif-Aminu fera l’objet de nouvelles poursuites sur la base du même cadre juridique, la loi du Code pénal charia de l’État de Kano, avec de sérieux risques que la mort la peine sera confirmée », les experts dit.

Abolir la peine de mort

Bien que la Cour suprême nigériane se soit saisie de l’affaire, les experts se sont déclarés profondément préoccupés par le fait que M. Sharif-Aminu soit resté trop longtemps en prison pour avoir exercé ses droits humains.

Chacun a droit à la liberté d’expression, de religion ou de conviction, ont-ils déclaré, ainsi qu’à participer à la vie culturelle et au développement de sa société à travers l’expression artistique, sans crainte d’emprisonnement, de représailles ou d’exécution.

Ils ont exhorté la Cour suprême à considérer le cas de M. Sharif-Aminu comme une priorité et ont recommandé au Nigéria d’établir un moratoire sur la peine de mort, en vue de son abolition complète.

Les trois rapporteurs spéciaux qui ont publié la déclaration ont été nommés par l’ONU. Conseil des droits de l’homme, l’organe suprême de l’Organisation chargé des droits de l’homme. Ils opèrent à titre individuel, ne font pas partie du personnel de l’ONU et ne perçoivent pas de salaire pour leur travail.

Le drapeau arc-en-ciel flotte au vent dans le quartier de Castro à San Francisco. Crédit : Benson Kua

Respectez les droits de l’homme à l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie

Le Secrétaire général de l’ONU a appelé à un engagement en faveur de la construction d’un monde de respect, de dignité et de droits de l’homme pour tous dans son message marquant la Journée internationale contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie, célébrée vendredi.

António Guterres a salué le travail courageux des militants lesbiens, gays, bisexuels, transsexuels, intersexués et queer (LGBTIQ+) qui luttent pour interdire la discrimination et garantir l’égalité devant la loi.

« Pourtant, il y a une tendance inquiétante dans la direction opposée », a-t-il prévenu. « De nouvelles lois codifient d’anciens sectarismes, exploitent les peurs et attisent la haine. »

Il a déclaré que le thème de la Journée internationale de cette année – « Personne n’est laissé pour compte : égalité, liberté et justice pour tous » – rappelle l’obligation de respecter les droits de l’homme et la dignité de chaque personne.

« Nous avons besoin d’une action partout dans le monde pour faire de ces droits une réalité », a déclaré le chef de l’ONU, appelant à la fin de la criminalisation des relations homosexuelles ainsi que de la discrimination et des pratiques néfastes à l’encontre des communautés LGBTIQ+.

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicité

Plus articles a lire

spot_img
spot_img

Faites la subscription avec nous

Lire ausi The European Times.

Lire la suite

De paus vraagt ​​CEO’s en managers om « de armen in bedrijven te betrekken » europahoy.news

Francisco ontvangt zakenlieden, bedrijfsleiders en bankiers van over de hele wereld, verenigd in een netwerk dat de principes van Laudato si' naleeft. Hij herinnert hen aan het belang van hun eigen functies: "Grote bedrijven bepalen het lot van...

La Norvège restreint l’accès aux touristes russes

La Norvège limitera encore davantage l'accès des touristes russes en raison de la guerre en cours en Ukraine, a annoncé fin mai le ministère norvégien de la Justice, cité par Reuters. La Norvège, membre de l'OTAN, partage une frontière avec...

Mondiale inspanningen om een ​​einde te maken aan vrouwelijke genitale verminking worden ondermijnd door ‘vakantiekorting’ europahoy.new

Hoewel veel staten hun uitroeiingsinspanningen hebben opgevoerd, blijft de praktijk over de hele wereld bestaan, deels als gevolg van “het clandestiene karakter van grensoverschrijdende en transnationale vrouwelijke genitale verminking”, zei hij. “Vrouwenbesnijdenis is dat wel maakt deel uit van een...

Profitez d'un accès exclusif à l'ensemble de notre contenu

Bientôt, nous aurons un abonnement en ligne et vous pourrez débloquer tous les articles que vous rencontrerez.