AccueilAidGaza : Les...

Gaza : Les pires craintes de famine se sont concrétisées alors qu’un dixième enfant serait « mort de faim »

« Les rapports officiels d’hier ou de ce matin indiquaient qu’il y avait un dixième enfant officiellement enregistré dans un hôpital comme ayant mort de faim« , a déclaré le porte-parole de l’agence de santé des Nations Unies, Christian Lindmeier. « Un seuil bien triste…(mais) le on peut malheureusement s’attendre à ce que les chiffres non officiels soient plus élevés

Cette évolution fait suite à des informations médiatiques du jour au lendemain selon lesquelles quatre enfants étaient morts à l’hôpital Kamal Adwan du nord de Gaza, en plus de six autres jeunes décédés mercredi dans le même établissement et à l’hôpital Al Shifa de la ville de Gaza.

La faim, une « catastrophe »

L’aggravation de la crise de l’insécurité alimentaire dans l’enclave – que le bureau de coordination de l’aide de l’ONU OCHA il a dit qu’il était parti une personne sur quatre est confrontée à des niveaux d’insécurité alimentaire catastrophiques – a suscité une nouvelle inquiétude internationale jeudi, lorsque plus de 100 Palestiniens ont apparemment été tués et des centaines ont été blessés alors qu’ils tentaient d’obtenir de l’aide d’un convoi de secours arrêté à un rond-point au sud-ouest de la ville.

Condamnation rapide de l’incident par l’ONU Secrétaire général António Guterresqui a également demandé une enquête indépendante – a été repris par d’autres hauts responsables de l’ONU, notamment le chef des secours de l’ONU, Martin Griffiths, au milieu d’informations faisant état d’intenses bombardements israéliens continus depuis les airs, la terre et la mer sur une grande partie de la bande de Gaza.

« Nous avons vu des photos d’Al Shifa (hôpital) où les victimes des meurtres étaient allongées les unes à côté des autres en attendant un traitement », a déclaré l’Organisation mondiale de la santé (OMS).OMS) a déclaré M. Lindmeier aux journalistes à Genève.

Coupure d’eau et d’électricité

« Le système à Gaza – nous l’avons dit à plusieurs reprises – il est à genoux – il est plus qu’à genoux », a poursuivi le responsable de l’OMS, en expliquant que tous Les « bouées de sauvetage de Gaza ont plus ou moins été coupées » – notamment l’eau et l’électricité – immédiatement après les attaques terroristes menées par le Hamas contre les communautés israéliennes du 7 octobre.

Le porte-parole d’OCHA, Jens Laerke, a quant à lui insisté sur le fait qu’avant le conflit, « les gens avaient de la nourriture, ils étaient capables de produire leur propre nourriture ».

Aujourd’hui, en revanche, trouver de la nourriture à Gaza même – qu’elle provienne de l’agriculture ou de la pêche – « est presque impossible », a poursuivi M. Laerke. « Mettre de la nourriture sur la table… a complètement cessé. Les fondements mêmes de la subsistance quotidienne des gens sont détruits.»

Selon UNRWAl’agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens, la quantité de fournitures humanitaires arrivées à Gaza en février ne représentait que la moitié du total de janvier – « et nous savons que janvier n’a pas été suffisant du tout », a déclaré le porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Signes vitaux

Réitérant les appels répétés de l’ONU en faveur d’un cessez-le-feu, M. Lindmeier a affirmé que la mort tragique d’un convoi humanitaire survenu jeudi avait mis en évidence à quel point les Gazaouis étaient désespérés en matière de nourriture, d’eau douce et d’autres produits de première nécessité, après près de cinq mois de guerre.

« C’est là le vrai drame, c’est la vraie catastrophe ici, que la nourriture et les fournitures sont si rares que nous voyons ces situations se produire. Et les réserves de nourriture ont été coupé délibérément», a-t-il soutenu, soulignant que les Gazaouis n’étaient plus en mesure de subvenir à leurs besoins.

« Les champs qui existaient, les serres, le peu d’agriculture, tout cela a besoin d’un approvisionnement en eau, ou d’un approvisionnement en eau dépendant de l’électricité et des stations de pompage », a-t-il expliqué. « C’est le vrai drame ; cela ne fait que souligner de plus en plus que nous avons besoin d’un cessez-le-feu urgent maintenant. Si pas maintenant, alors quand? »

Lien de la source

Publicité

Plus articles a lire

spot_img
spot_img

Faites la subscription avec nous

Lire ausi The European Times.

Lire la suite

« Spainskills is de beste showcase van talent voor beroepsopleiding » europahoy.news

Het startschot van vandaag voor de competitie Spainskills 2024, die de beste studenten en afgestudeerden in de beroepsopleiding van het land samenbrengt. Drie dagen lang zullen 529 deelnemers uit alle autonome gemeenschappen en steden elkaar ontmoeten op IFEMA...

Gaza : les meurtres de travailleurs humanitaires entraînent un arrêt temporaire des opérations de l’ONU après la tombée de la nuit

Cette décision permettra une évaluation plus approfondie des problèmes de sécurité qui affectent à la fois le personnel sur le terrain et les personnes qu'ils tentent de servir, a déclaré le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric. dit mercredi lors...

AI-model heeft potentieel om het risico op posttraumatische stressstoornis gerelateerd aan de bevalling te detecteren europahoy.new

Onderzoekers hebben een programma voor kunstmatige intelligentie (AI) aangepast om tekenen van bevallingsgerelateerde posttraumatische stressstoornis (CB-PTSD) te identificeren door korte verhalende verklaringen van patiënten die zijn bevallen te evalueren. Het programma identificeerde met succes een groot deel van...

Profitez d'un accès exclusif à l'ensemble de notre contenu

Bientôt, nous aurons un abonnement en ligne et vous pourrez débloquer tous les articles que vous rencontrerez.