AccueilACTUALITEDiscrimination en Allemagne,...

Discrimination en Allemagne, un scientologue interpelle le Parlement européen

Dans un plaidoyer passionné prononcé la semaine dernière au Parlement européen, Ivan Arjona, représentant de la Scientologie auprès des institutions européennes, a condamné l’aggravation de la discrimination religieuse visant tout pqrticulièrenebt sa communauté en Allemagne. Il s’est exprimé lors d’une conférence réunissant des protestants, des juifs, des musulmans, des sikhs, des bahá’ís, des hindous et d’autres responsables de religions minoritaires pour discuter de la protection de leurs droits. 

L’événement, intitulé « Droits fondamentaux des minorités religieuses et spirituelles dans l’UE », était organisé par l’eurodéputée française Maxette Pirbakas et a rassemblé des dirigeants de divers groupes de croyances pour partager leurs points de vue sur les défis auxquels leurs communautés sont confrontées à travers l’Europe. 

Dans ses remarques percutantes, Arjona a révélé qu’en Allemagne, et plus précisément en Bavière, « pour accéder à un emploi public, on vous demande de signer une démission de votre religion ». Documents à l’appui qu’il a ouvertement brandis, il a montré que les entreprises soumissionnant pour des contrats publics « doivent signer un document attestant qu’elles ne sont pas scientologues », même pour nettoyer les draps des hôpitaux ou aménager les jardins de la ville. Cette année déjà, plus de 350 appels d’offres discriminatoires de ce type sont apparus sur le site web de transparence des appels d’offres de l’UE, comme l’a montré Arjona lors de cette réunion au Parlement européen. 

Il a reconnu que contrairement aux attaques violentes contre les juifs et les musulmans en Europe, les scientologues d’aujourd’hui ne font pas l’objet d’attaques physiques, mais Arjona a insisté sur le fait que la discrimination à l’encontre de tout groupe religieux pacifique contredit les principes de non-discrimination et de tolérance de l’UE. « On pourrait croire qu’après son histoire, un pays comme l’Allemagne ne recommencerait pas à demander aux gens de renoncer à leur religion.. n’est-ce pas ?”, a-t-il ajouté. 

Pour illustrer les tentatives de décourager la solidarité interconfessionnelle, Arjona a cité l’exemple d’une femme juive allemande qui gère une exposition itinérante sur l’holocauste et dont le financement a été réduit simplement parce qu’elle a pris la parole lors d’un événement organisé par la Scientologie sur le thème des valeurs partagées. De telles représailles pour l’engagement entre les religions vont à l’encontre de la cohésion sociale, a-t-il averti, et de l’espoir de voir les citoyens et les religions vivre ensemble en paix. Décrivant les efforts de son propre groupe pour aider les chrétiens, les musulmans, les juifs et d’autres communautés pendant la pandémie, Arjona explique que la reconnaissance de l’Église de Scientologie en tant que communauté religieuse ne cesse de croître, y compris la dernière reconnaissance en Grèce en tant que lieu de culte et aux Pays-Bas en tant que société religieuse d’utilité publique. Il a conclu en faisant l’éloge des exemples de soutien mutuel entre différentes religions. « Je crois que nous devrions tous déployer le plus d’efforts possible en cas de discrimination de la part de l’État, nous tenir à l’écart et dire : Vous ne me discriminez pas, vous ne les discriminez pas », a-t-il lancé comme appel. Arjona a appelé à un front uni contre toutes les politiques qui divisent les groupes religieux.

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicité

Plus articles a lire

spot_img
spot_img

Faites la subscription avec nous

Lire ausi The European Times.

Lire la suite

La Thaïlande persécute la religion ahmadi de paix et de lumière. Pourquoi?

La Pologne a récemment offert un refuge à une famille de demandeurs d'asile thaïlandais, persécutés pour des raisons religieuses dans leur pays d'origine, ce qui, selon leurs témoignages, apparaît très différent de l'image d'une terre paradisiaque pour les touristes...

La lutte du Pakistan pour la liberté religieuse : le cas de la communauté Ahmadiyya

Ces dernières années, le Pakistan a été confronté à de nombreux défis concernant la liberté religieuse, notamment en ce qui concerne la communauté Ahmadiyya. Cette question est revenue sur le devant de la scène suite à une récente...

Empowerment van reacties op religieuze haat: een oproep tot actie op 8 maart

In een wereld waar de vijandigheid jegens religieuze minderheden voortduurt, is de behoefte aan krachtige reacties op religieuze haat nog nooit zo urgent geweest. De plicht van staten om gewelddaden en discriminatie op grond van religie te voorkomen...

Profitez d'un accès exclusif à l'ensemble de notre contenu

Bientôt, nous aurons un abonnement en ligne et vous pourrez débloquer tous les articles que vous rencontrerez.