AccueilACTUALITEDe plus en...

De plus en plus de prêtres en Moldavie quittent l’Église orthodoxe russe pour rejoindre le Patriarcat roumain

Une grande partie des paroisses orthodoxes de la République de Moldavie ont quitté cette juridiction et ont rejoint l’Église orthodoxe roumaine, qui possède également sa propre juridiction dans le pays.

Au cours de la semaine dernière, le fondateur et recteur du Séminaire et Académie théologique de Chisinau, le père Viatcheslav Kazak, a déménagé dans l’Église roumaine, avec la paroisse locale. Treize autres prêtres suivirent son exemple. Parmi eux se trouve le père Andrei Oistrich, doyen de la Faculté de théologie pastorale et ecclésiastique du séminaire. Dans l’immédiat, cinquante autres paroisses devraient quitter le Patriarcat de Moscou et rejoindre l’Église roumaine.

Le père Andrei Oistrich a motivé sa décision en affirmant que l’Église russe est la « belle-mère » des orthodoxes de Moldavie et que de plus en plus de ses paroissiens ont un problème de conscience en raison du soutien actif de l’Église russe à la guerre en Ukraine. Fin octobre, il quitte son poste à l’académie.

L’exode massif vers la juridiction roumaine s’est produit après que, le mois dernier, la direction de la Métropole de Moldavie (Patriarcat de Moscou) a destitué six prêtres parce qu’ils avaient été transférés à la Métropole de Bessarabie de l’Église roumaine. La Métropole de Bessarabie a défini cette décision comme canoniquement nulle, car elle ne reposait pas sur des arguments canoniques et théologiques, et a appelé tous les clercs et moines qui se sentent réprimés par les diocèses russes « à avoir du courage et à abandonner cet esclavage et à revenir à la tradition et à la communauté ». de l’Église orthodoxe roumaine ».

Depuis le début de la guerre russe en Ukraine jusqu’à aujourd’hui, plus de soixante paroisses sont passées de l’Église orthodoxe roumaine à l’Église orthodoxe roumaine. La nouvelle vague de changement de juridiction survient après une lettre alarmante du chef de la métropole de Moldavie (MP), le métropolite Vladimir, au patriarche russe Cyrille de septembre de cette année, qui a reçu une grande publicité. Le métropolite Vladimir y déplore que l’Église russe en Moldavie perde du terrain dans le pays à cause de la guerre en Ukraine et que de plus en plus de prêtres et de laïcs s’installent au Patriarcat roumain, attirés par les salaires élevés de l’État et les autres avantages sociaux offerts. par l’État roumain. Il affirme qu’après l’invasion russe de l’Ukraine, la métropole de Moldavie, en tant que partie de l’Église orthodoxe russe, est perçue comme un « poste frontal du Kremlin » et un « partisan » de la guerre, qui menace son existence : « Pour l’Église orthodoxe de Moldavie, cette association équivaut à notre disparition de la scène religieuse et sociale du pays, en raison du rejet catégorique par nos concitoyens de l’ingérence agressive de la Russie tant dans les affaires de notre pays voisin qu’ami de l’Ukraine, et dans nos affaires intérieures ».

En République de Moldavie, il existe deux Églises orthodoxes, respectivement subordonnées au Patriarcat de Moscou et à l’Église orthodoxe roumaine, qui contestent leur statut canonique depuis 2007, lorsque trois diocèses de la métropole de Bessarabie de l’Église orthodoxe roumaine, restaurés après l’effondrement de l’URSS, ont été enregistrés dans le pays. Un détail curieux est que la même année, des représentants de l’Église russe et de l’Église roumaine se sont rencontrés au monastère de Troyan en Bulgarie, pour tenter de surmonter la tension provoquée par l’ouverture des diocèses roumains en Moldavie.

Le changement de juridiction en Moldavie est réglementé par la loi. Toutes les paroisses qui ont changé de juridiction reçoivent l’enregistrement et les documents de l’Agence du service public.

Entre-temps, il est devenu clair aujourd’hui que le président de l’église « St. Dimitar» à Chisinau, le Père Pavel Borsevski a envoyé une lettre au Primat de l’archidiocèse de Moldavie, le métropolite Vladimir, pour initier le transfert de toute l’Église de Moldavie sous la juridiction du Patriarcat roumain. La lettre ouverte affirme qu’il bénéficie du soutien de la majorité des prêtres de la capitale.

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicité

Plus articles a lire

spot_img
spot_img

Faites la subscription avec nous

Lire ausi The European Times.

Lire la suite

Invitation de presse: présentation du Centre d’analyse des risques climatiques et environnementaux

La création du nouveau centre belge d’analyse des risques climatiques et environnementaux vise à renforcer la résilience climatique et environnementale dans notre pays. Pour ce faire, le Centre a pour mission de produire des évaluations de risques indépendantes en...

Le Parlement adopte la réforme du marché européen de l’électricité | Nouvelles

Les mesures, composées d'un règlement et d'une directive déjà convenus avec le Conseil, ont été adoptées respectivement par 433 voix pour, 140 contre et 15 abstentions, et 473 voix contre, 80 et 27 abstentions. La loi protégera les consommateurs contre...

Un candidat de trou noir inhabituellement léger repéré par LIGO

En mai 2023, peu après la remise en marche du LIGO (Laser Interferometer Gravitational-wave Observatory) pour sa quatrième série d'observations, il a détecté un signal d'onde gravitationnelle provenant de la collision d'un objet, très probablement une étoile à neutrons,...

Profitez d'un accès exclusif à l'ensemble de notre contenu

Bientôt, nous aurons un abonnement en ligne et vous pourrez débloquer tous les articles que vous rencontrerez.