AccueilNederlandPremière démission après...

Première démission après le scandale avec un ancien soldat nazi accueillie au Parlement canadien

Le président de la Chambre des communes du Parlement du Canada, Anthony Rota, a démissionné en raison de l’admission dans la salle plénière d’un ancien soldat nazi et des paroles d’éloge qui lui ont été adressées, ont rapporté les agences mondiales.

L’incident en question s’est produit vendredi lors de la visite du président ukrainien Volodymyr Zelensky au Parlement du Canada. Parmi les invités de la salle plénière, invités en raison de sa visite, se trouvait un Ukrainien membre des forces nazies – l’immigrant ukrainien de 98 ans, Yaroslav Hunka. Le président de la Chambre des communes, Anthony Rota, lui a adressé des paroles de bienvenue.

Lorsqu’il est devenu clair qui était cette personne, un énorme scandale a éclaté et la Russie a également réagi. Hunka a servi dans la 14e division de grenadiers de l’organisation paramilitaire SS, dont les crimes contre l’humanité pendant l’Holocauste sont bien documentés.

Une association de la communauté juive du Canada a demandé des excuses à Ottawa pour l’incident survenu vendredi lors de la visite du président ukrainien Volodymyr Zelensky au Parlement canadien.

L’ambassade de Russie à Ottawa a envoyé une note au ministère canadien des Affaires étrangères, ainsi qu’aux bureaux du premier ministre Justin Trudeau et du président de la Chambre des communes Anthony Rota.

Peu de temps après, il est devenu clair que Rota se retirait. « C’est avec le cœur lourd que j’informe les députés que je démissionne de mon poste de président de la Chambre des communes », a-t-il déclaré, exprimant ses profonds regrets pour cette erreur.

Le bureau du premier ministre Justin Trudeau a nié toute implication dans cette affaire et a affirmé son indépendance vis-à-vis du président du Parlement. La délégation ukrainienne accompagnant Zelensky n’a pas non plus été informée de la présence de cette personne dans la salle plénière, a précisé le bureau de Trudeau.

La Division SS Galicia (ou Galicia) a été créée par des habitants de l’ouest de l’Ukraine en 1943. En juillet 1944, elle fut presque entièrement détruite lors de la bataille de Brody, après quoi elle fut reformée et utilisée en Slovaquie, en Yougoslavie et en Autriche.

En avril 1945, elle fut retirée des SS, rebaptisée 1ère Division ukrainienne et intégrée à l’Armée nationale ukrainienne. En mai, ses soldats se sont rendus aux forces britanniques et américaines, rappelle l’agence TASS.

Lien source

Publicité

Plus articles a lire

spot_img
spot_img

Faites la subscription avec nous

Lire ausi The European Times.

Lire la suite

Ik wacht op je in Rome, laten we bidden voor degenen die lijden onder oorlogen europahoy.new

In het Regina Caeli lanceert de paus opnieuw de uitnodiging om deel te nemen aan de eerste Wereldkinderdag die op 25 en 26 mei wordt gevierd: "We hebben uw vreugde en het verlangen naar een betere wereld nodig." ...

Première personne : « Je ne représente plus rien » – Voix des déplacés en Haïti

Lui et d'autres ont parlé à Eline Joseph, qui travaille pour l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) à Port-au-Prince avec une équipe qui apporte un soutien psychosocial aux personnes qui ont fui leur domicile à cause de la violence...

‘Ik ben niets meer waard’ – Stemmen van ontheemden in Haïti europahoy.news

Hij en anderen spraken met Eline Joseph, die voor de Internationale Organisatie voor Migratie (IOM) in Port-au-Prince werkt met een team dat psychosociale steun biedt aan mensen die hun huizen zijn ontvlucht vanwege geweld en onveiligheid. ze sprak met VN-nieuws...

Profitez d'un accès exclusif à l'ensemble de notre contenu

Bientôt, nous aurons un abonnement en ligne et vous pourrez débloquer tous les articles que vous rencontrerez.