AccueilcitoyenneLa ministre Zakia...

La ministre Zakia Khattabi lance l’Agora citoyenne sur la transition juste

La ministre fédérale du Climat, de l’Environnement, du Développement durable et du Green Deal, Zakia Khattabi, a lancé aujourd’hui l’Agora citoyenne sur la transition juste. 65 citoyen-ne-s, ainsi que des personnes en situation de précarité, se sont réunis pour la première fois afin de débattre de la question suivante « à quelles conditions la transition écologique doit-elle répondre pour être juste ? » 

Les citoyens exploreront durant quatre week-ends les enjeux d’une transition écologique juste, débattront des solutions et apprendront les uns des autres.  La plateforme citoyenne a été préparée en collaboration avec les organisations Democratic Society et Particitiz, expertes dans l’organisation de processus citoyens en Belgique et à l’international.

Dans son discours d’ouverture, la ministre Khattabi a souligné l’importance de démocratiser le débat sur la transition écologique : « Nous avons fait le choix de cet exercice délibératif par conviction. Par la conviction que, si les objectifs de transition sont connus, la façon de les atteindre doit encore se construire ensemble. Par la conviction, également que chaque voix compte. Par la conviction que vous êtes les mieux placés pour nous apprendre sur votre quotidien et vos réalités de terrain. Par la conviction que c’est dans le dialogue que nous définirons les conditions d’acceptabilité des grands changements à venir. »

Un peu plus loin, elle s’est également penchée sur la suite des événements : « C’est pourquoi je m’engage à ce que les résultats de vos débats puissent nourrir la Conférence pour une Transition Juste en Belgique et inspirer les pouvoirs publics auxquels vous souhaiterez vous adresser. »

Un participant à la plate-forme citoyenne a résumé son expérience de la première session comme suit : « Dans mon groupe, il n’y a personne qui se ressemble. Cette diversité est très enrichissante et nous permet de nous confronter à différentes perspective ainsi que de rencontrer de nouvelles personnes. De mon côté, je suis le plus jeune participant de l’Agora. C’est ma génération qui va profiter ou subir les décisions qui sont prises par le gouvernement, alors c’est important pour moi de nous représenter. » Isaia, 16 ans.

 

Contexte :

Le mardi 24 mai 2022, c’est en présence de plus de 200 parties prenantes que la ministre fédérale du Climat, de l’Environnement, du Développement Durable et du Green Deal, Zakia Khattabi, donnait le coup d’envoi de la politique belge en matière de transition juste. Au centre de cette présentation, la création du Haut Comité pour une transition juste présidé par les professeurs Béa Cantillon et Marek Hudon: un groupe de 22 experts chargé de remettre un rapport à l’attention de la ministre et des institutions belges en octobre. Ce rapport devra répondre à la question suivante : « comment organiser et instituer la transition juste en Belgique » et sera publié comme contribution scientifique en vue de la Conférence sur la transition juste en Belgique qui se tiendra les 8 et 9 novembre prochains.

Dans un second temps, la ministre a initié le Forum pour une transition juste pour impliquer la société civile. Il a eu lieu en 3 phases : une phase exploratoire sous forme de questionnaire, des journées de tables rondes autour de diverses thématiques (emploi et formation, agriculture, mobilité, logement, soins de santé, genre et précarité), pour aboutir à un rapport qui servira de contribution pour la Conférence des 8 et 9 novembre, disponible dès à présent sur https://www.justtransition.be/fr/contribution-de-la-societe-civile-organisee

Le troisième volet, lancé ce samedi 2 septembre, vise à inciter la population à témoigner de sa propre expérience après les experts scientifiques et la société civile. Pour ce faire, Zakia Khattabi a opté pour la méthodologie unique d’une Agora citoyenne.

 

 

Lien de la source

Publicité

Plus articles a lire

spot_img
spot_img

Faites la subscription avec nous

Lire ausi The European Times.

Lire la suite

« Defending Democracy: Ensuring Freedom in Romania Amidst Socialist Government Abuses »

Romania must remain a free country, where the voice of the people is heard and respected. The socialist government in Bucharest must respect the laws, the Constitution and the Romanians' right to vote freely. The Socialist Prime Minister of...

La Régie des Bâtiments restaure la façade arrière du bâtiment du Conseil d’État à Bruxelles

Le siège du Conseil d’État se trouve depuis 1948 dans le quartier européen à Bruxelles, dans un hôtel appelé le « Palais du marquis d’Assche », du nom de son premier propriétaire.  Le bâtiment a été construit entre 1858 et...

Rendre à la nature plus que ce que nous prenons

Rassemblant des orateurs inspirants et des participants de divers États membres et institutions de l’UE – représentants du monde politique, académique, de la société civile et du secteur privé – la conférence a examiné comment l’intégration du concept de...

Profitez d'un accès exclusif à l'ensemble de notre contenu

Bientôt, nous aurons un abonnement en ligne et vous pourrez débloquer tous les articles que vous rencontrerez.