AccueilNederlandGuterres appelle à...

Guterres appelle à mettre fin au « crime atroce » des disparitions forcées

Les disparitions forcées sont régulièrement utilisées comme outil pour susciter la peur et exercer un contrôle sur une population. Le sentiment d’insécurité qu’elle génère ne se limite pas aux proches des personnes disparues, mais également à leurs communautés et à la société dans son ensemble.

Dans un message publié sur la plateforme de médias sociaux X, le chef de l’ONU a déclaré que la disparition forcée était « une grave violation des droits de l’homme qui a fréquemment été utilisée pour répandre la terreur… J’appelle les pays à aider à mettre fin à ce crime atroce ».

Des nouvelles qui pourraient ne jamais arriver

Selon au bureau des droits de l’homme de l’ONU (HCDH), la disparition forcée peut être définie comme l’arrestation, la détention ou l’enlèvement d’un individu par l’État ou un groupe agissant avec l’autorisation de l’État, suivi de la dissimulation du lieu où se trouve la personne disparue.

C’est un crime sous Droit international des droits de l’homme. Les victimes sont fréquemment soumises à la torture et vivent dans la peur perpétuelle pour leur vie. Leurs familles, ignorant le sort de leurs proches, se retrouvent dans l’interrogation et dans l’attente de nouvelles qui pourraient ne jamais arriver.

Selon l’ONU, des centaines de milliers de personnes ont disparu lors de conflits ou de périodes de répression dans au moins 85 pays à travers le monde.

« Chaque jour est un combat »

« Pour les familles et les amis des personnes disparues, chaque jour est un combat pour connaître le sort et le lieu où se trouvent leurs proches. La vérité et la justice sont essentielles », a déclaré mercredi le Haut-Commissaire aux droits de l’homme, Volker Türk, dans un tweet.

«J’appelle les États à garantir la protection, la responsabilité, la transparence et la réparation pour toutes les victimes de disparitions forcées », a-t-il poursuivi.

Problème mondial

Les disparitions forcées, autrefois largement le produit des dictatures militaires, sont devenues un problème mondial qui ne se limite pas à une région spécifique du monde. Il a été fréquemment utilisé comme moyen de répression politique.

Au moment même où l’Assemblée générale des Nations Unies sanctionnait la Journée internationale en décembre 2010, le même résolution a adopté le Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées et a déclaré le 30 août Journée internationale des victimes de disparitions forcées, à compter de 2011.

Accompagnement pratique

Les responsables du HCDH et un grand groupe d’experts régionaux des droits de l’homme nommés par l’ONU ont exhorté les États à assurer un accès effectif à la justice aux victimes qui ont subi un préjudice en conséquence directe d’une disparition forcée, dans un contexte de déclaration livré mardi.

Ils ont averti qu’il était essentiel de garantir un accès adéquat à la justice et une responsabilisation adéquate des auteurs de crimes à tous les niveaux.

« L’accès à la justice ne doit pas être simplement théorique mais garanti dans la pratique par des mesures concrètes qui promeuvent et valorisent pleinement la participation réelle et significative des victimes et de leurs représentants tout au long du processus », ont déclaré les experts.

Dans le cadre du 75ème anniversaire de déclaration universelle des droits de l’Hommeles responsables du HCDH et le groupe d’experts des droits de l’homme nommés par l’ONU ont appelé conjointement tous les États membres à s’engager à promouvoir la justice pour toutes les victimes de disparitions forcées sans délai, et à ratifier les instruments internationaux et régionaux sur les disparitions forcées.

Des experts régionaux des droits de l’homme nommés par l’ONU font partie du Procédures spéciales de la Conseil des droits de l’hommetravaillent sur une base bénévole et non rémunérée, ne font pas partie du personnel de l’ONU et travaillent indépendamment de tout gouvernement ou organisation.



Lien source

Publicité

Plus articles a lire

spot_img
spot_img

Faites la subscription avec nous

Lire ausi The European Times.

Lire la suite

De 61e Algemene Vergadering van de CNBB rondt haar werkzaamheden europahoy.news af

De 61e Algemene Vergadering van de Braziliaanse Bisschoppenconferentie (CNBB) eindigt op vrijdag 19 april. Het aantal bisschoppen in het land bedraagt ​​482, waarvan er 316 het pastorale bestuur van een bepaalde kerk (bisdom en aartsbisdom) uitoefenen en nog...

De Regie der Gebouwen renoveert de verlichting in de Beeldentuin in Brussel (naast de Koninklijke Musea voor Schone Kunsten van België)

Begin april 2024 is de Regie der Gebouwen gestart met de renovatiewerken aan de verlichting in de Beeldentuin in Brussel. Naast de plaatsing van nieuwe verlichting, zijn er ook bewakingscamera’s gepland om de beveiliging van de tuin te verzekeren....

Le plus vieux gorille du monde a 67 ans

Le zoo de Berlin fête le 67e anniversaire de Fatou le gorille. Elle est la plus âgée du monde, affirme le zoo. Fatou est née en 1957 et est arrivée au zoo de ce qui était alors Berlin-Ouest en...

Profitez d'un accès exclusif à l'ensemble de notre contenu

Bientôt, nous aurons un abonnement en ligne et vous pourrez débloquer tous les articles que vous rencontrerez.