AccueilACTUALITELa mort du...

La mort du patron de Wagner, Evgueni Prigojine, confirmée par la commission d’enquête russe

Selon un communiqué de la commission d’enquête, l’identité des victimes de l’accident, y compris Eugène Prigojinechef du groupe paramilitaire russe Wagner, ont été confirmés par des tests génétiques.

La commission d’enquête russe a annoncé que l’expertise génétique a confirmé la mort d’Evgueni Prigojine, qui dirigeait le groupe paramilitaire russe Wagner et a été impliqué dans un accident d’avion en Russie. Ces tests ont été effectués après l’accident survenu le 23 août dans la région de Tver.

La Russie a officiellement reconnu la mort d’Evgueni Prigozhin, ce qui soulève des soupçons au niveau international selon lesquels il pourrait avoir été la cible d’un assassinat. L’avion privé qui transportait lui et ses associés s’est écrasé dans la région de Tver, faisant dix morts.

Après avoir effectué plusieurs jours de tests génétiques après le tragique accident, il a été déterminé que les dix victimes correspondaient à la liste des passagers et des membres d’équipage à bord. Cette confirmation provient d’un communiqué publié dimanche par la commission d’enquête.

Parmi eux se trouvaient à bord Eugène Prigojine lui-même et Dmitri Outkine, ancien officier d’une unité de renseignement militaire et commandant de Wagner. Les enquêteurs n’ont pas encore fourni d’informations sur les pistes qu’ils examinent. Ils n’ont pas précisé s’ils considéraient comme causes un accident, une bombe, un missile sol-air ou une erreur de pilotage. D’un autre côté, certains en Occident ont pointé du doigt le chef de l’Etat après l’échec de la rébellion du patron de Wagner il y a deux mois. Cependant, à ce stade, aucune preuve n’a été présentée pour étayer ces affirmations.

Le Kremlin a nié toute implication dans l’assassinat de Eugène Prigojine. Des insinuations rejetées comme de simples spéculations.

Depuis l’accident d’avion, les habitants des villes où le groupe Wagner avait ses centres de formation ont exprimé leurs condoléances en déposant des fleurs sur les mémoriaux de fortune en l’honneur d’Evgueni Prigojine. Cela montre qu’il avait gagné en popularité parmi les groupes.

Vladimir Poutine a qualifié Eugène Prigojine de « traître » en raison de sa rébellion contre l’état-major russe et le ministre de la Défense Sergueï Choigou les 23 et 24 juin. Les hommes de Wagner se sont brièvement emparés de sites, en Russie, avant de se diriger vers Moscou. Poutine connaissait Prigojine depuis les années 1990.

Publié à l’origine dans The European Times.

Publicité

Plus articles a lire

spot_img
spot_img

Faites la subscription avec nous

Lire ausi The European Times.

Lire la suite

Nouveau projet de recherche sur la mobilité humaine sur les données intelligentes

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l’approbation d’un point...

Une riche histoire, pour un avenir prometteur : 175 ans du Conseil Supérieur de la Santé

08h30   Réception autour d'un café09h15   Accueil et introductionDr. Yves Van Laethem, CHU Saint-Pierre, ULBPrésident actuel du Conseil Supérieur de la Santé 09h30   Regards croisés : une riche histoire, pour un avenir prometteurProf. Guy De Backer, Universiteit GentPrésident de 1996-2009     Prof. Jean...

Boek Anticultisme in Frankrijk in 2024: persoonlijke verhalen en veldslagen

In een wereld die onconventionele overtuigingen vaak verkeerd begrijpt en verbannen, is het baanbrekende boek van Donald A. Westbrook uit 2024: Anticultisme in Frankrijkkomt naar voren als een baken van wetenschap en aandacht voor de details. Deze publicatie, uitgegeven door...

Profitez d'un accès exclusif à l'ensemble de notre contenu

Bientôt, nous aurons un abonnement en ligne et vous pourrez débloquer tous les articles que vous rencontrerez.