AccueilUtilisation prudente des...

Utilisation prudente des antibiotiques et davantage de recherches nécessaires pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens

Le Parlement a adopté jeudi ses recommandations pour une réponse coordonnée de l’UE aux menaces sanitaires posées par la résistance aux antimicrobiens.

Dans une résolution adoptée avec 525 voix pour, 2 voix contre et 33 abstentions, les députés affirment que la lutte contre la résistance aux antimicrobiens (RAM) nécessite une utilisation prudente des antibiotiques pour les humains et les animaux, de bonnes mesures de prévention et de contrôle des infections et davantage de recherche et développement. dans de nouveaux antimicrobiens et des alternatives aux antimicrobiens.

Les députés ont également déclaré que si les mesures recommandées aux États membres s’avéraient insuffisantes, d’autres mesures législatives au niveau de l’UE seraient nécessaires.

Mesures nationales pour prévenir, surveiller et réduire la propagation de la RAM

Le texte appelle les pays de l’UE à mettre en place, à mettre en œuvre et à mettre à jour régulièrement (au moins tous les deux ans) des « plans d’action nationaux » contre la résistance aux antimicrobiens, en tant que priorité pour leurs santé systèmes.

Afin de soutenir l’utilisation prudente des antimicrobiens pour la santé humaine, les députés souhaitent améliorer la collecte de données, y compris des données en temps réel, à la fois sur la résistance aux antimicrobiens et sur la consommation d’antimicrobiens. Ils demandent également à la Commission d’établir une base de données au niveau de l’UE.

Lutter contre la consommation d’antimicrobiens

S’ils sont d’accord avec l’objectif proposé par la Commission de réduire de 20 % la consommation humaine totale d’antibiotiques dans l’UE d’ici 2030, les députés insistent sur le fait que les mesures nationales doivent également garantir qu’au moins 70 % des antibiotiques consommés appartiennent au « groupe d’accès ». tel que défini dans le Classification AWARe de l’OMS (antibiotiques efficaces contre un large éventail d’agents pathogènes couramment rencontrés tout en présentant un potentiel de résistance plus faible).

Soutien à la recherche et à la prévention des pénuries de médicaments

La résolution appelle les États membres et la Commission à soutenir le partage des données de recherche et l’innovation technologique pour la détection, la prévention et le traitement des infections chez l’homme causées par des agents pathogènes résistants aux antimicrobiens. Dans ce contexte, les députés disent que la création d’un européen le partenariat doit impliquer toutes les parties prenantes (industrie, organisations de patients, universités) et doit être accessible aux PME.

Ils soulignent l’importance de coordonner les initiatives nationales en matière de fabrication, d’approvisionnement et de stockage, afin de prévenir les pénuries de médicaments et d’améliorer considérablement la continuité de l’approvisionnement en antimicrobiens et autres contre-mesures antimicrobiennes dans l’UE.

Prochaines étapes

Les États membres devraient adopter la proposition de la Commission pour une recommandation du Conseil sur la lutte contre la résistance aux antimicrobiens à la mi-juin.

Arrière-plan

Le 26 avril 2023, la Commission a proposé une Recommandation du Conseil relative au renforcement des actions de l’UE pour lutter contre la résistance aux antimicrobiens dans le cadre d’une approche « Une seule santé »en tant que membre de réforme de la législation pharmaceutique de l’UE.

En 2019, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré la résistance aux antimicrobiens comme l’un des 10 principales menaces mondiales pour la santé publique face à l’humanité. En juillet 2022, la Commission a identifié la résistance aux antimicrobiens comme l’un des les trois principales menaces sanitaires prioritaires. Chaque année, les bactéries résistantes aux antibiotiques causent plus de 670 000 infections et environ 33 000 personnes meurent conséquence directe dans l’UE/EEE.

En adoptant cette résolution, le Parlement répond aux attentes des citoyens pour garantir que tous les Européens aient accès à une alimentation saine et à un mode de vie sain et pour garantir leur égal accès à la santé, comme exprimé dans les propositions 7 (1), 7 (5) et 10( 1) de la conclusions de la conférence sur l’avenir de l’Europe.

Lien de la source

Publicité

Plus articles a lire

spot_img
spot_img

Faites la subscription avec nous

Lire ausi The European Times.

Lire la suite

Participation belge à l’EDIC « 1+Million Genomes » pour un Genomic Data Infrastructure

L’initiative « 1+ Million Genomes » (1+MG) de la Commission européenne vise à permettre un accès sécurisé à la génomique et aux données cliniques associées dans toute l’Europe afin d’améliorer les soins et d’approfondir la recherche pour promouvoir les soins de...

Recordniveaus van ontheemding te midden van mondiale conflicten en natuurrampen europahoy.new

Piper zei dat het huidige mondiale cijfer van 76 miljoen degenen vertegenwoordigt die “Ze verloren hun huizen, hun levensonderhoud, hun gemeenschappen en, in sommige gevallen, hun juridische identiteit.als gevolg van oorlogen, rampen zoals aardbevingen en overstromingen en andere klimaatgerelateerde...

La consommation de combustibles fossiles atteint de nouveaux sommets

La consommation de combustibles fossiles, mais aussi les émissions d’énergie à l’échelle mondiale, ont atteint des records en 2023. C’est ce qu’affirme le rapport sur les statistiques mondiales de l’énergie cité par Reuters. Le déclassement des combustibles fossiles...

Profitez d'un accès exclusif à l'ensemble de notre contenu

Bientôt, nous aurons un abonnement en ligne et vous pourrez débloquer tous les articles que vous rencontrerez.