AccueilACTUALITELes Églises présentent...

Les Églises présentent leur vision pour la Conférence sur l’avenir de l’Europe

La Conférence des Églises européennes (CEC) a souligné la vision des Églises pour le Conférence sur l’avenir de l’Europe lors de la réunion de dialogue de haut niveau de la Commission européenne, soulignant la contribution des voix chrétiennes, ainsi que d’autres confessions, au développement de l’avenir de l’Europe.

La réunion a été organisée en ligne par la vice-présidente de la Commission européenne Margaritis Schinas le 14 janvier dans le cadre du dialogue au titre de l’article 17 entre l’UE et les églises, les associations religieuses, les organisations philosophiques et non confessionnelles.

Lors de la réunion, la CEC était représentée par son président, le révérend Christian Krieger, l’évêque Kaisamari Hintikka de l’Église évangélique luthérienne de Finlande et le très révérend Dr Robert Innes de l’Église d’Angleterre.

Les premières déclarations ont été présentées par Margaritis Schinas et la vice-présidente pour la démocratie et la démographie Dubravka Šuica.

« Les églises accueillent et restent profondément impliquées dans la Conférence sur l’avenir de L’Europe , qui est un exercice démocratique paneuropéen majeur, offrant un forum pour un débat ouvert, inclusif et transparent avec les citoyens sur des questions clés », a déclaré le président de la CEC, le révérend Christian Krieger. Pour renforcer le renouvellement du fonctionnement démocratique, il a appelé à un processus durable qui offre aux citoyens européens une plate-forme de dialogue avec l’Union européenne – également au-delà des initiatives actuelles.

Afin de développer le projet européen, a-t-il déclaré, l’Europe ne pouvait pas se limiter aux 27 États membres de l’UE. « Il est important que l’Union européenne montre sa volonté d’ouverture et d’expansion, et développe une politique claire envers les États non membres de l’UE dans la région également. »

« En tant que parties prenantes de l’article 17, nous avons un rôle crucial dans la construction de l’avenir de l’Europe », a déclaré Mgr Kaisamari Hintikka. « Nous espérons que la conférence sur l’avenir de l’Europe débouchera sur des résultats concrets, contribuant véritablement à une vision commune des orientations de l’UE au cours de la prochaine décennie et au-delà. »

Plusieurs intervenants ont critiqué les politiques migratoires, affirmant que certains traitements violent la dignité humaine des migrants, ce qui est indigne des valeurs que l’Union européenne veut promouvoir.

La Conférence sur l’avenir de l’Europe est une initiative de l’Union européenne, engageant des personnes de tout le continent à partager leurs idées et à façonner leur avenir commun, à travers un large éventail de débats et de discussions, rendus possibles grâce à une plateforme numérique. La conférence, lancée le 9 mai 2021, Journée de l’Europe, vise à tirer des conclusions pour guider l’avenir de l’Europe d’ici le printemps 2022.

En savoir plus : Dialogue avec les Églises, les associations ou communautés religieuses, les organisations philosophiques et non confessionnelles

En savoir plus : Engagement des Églises avec la Conférence sur l’avenir de l’Europe

Lien source

Publicité

Plus articles a lire

spot_img
spot_img

Faites la subscription avec nous

Lire ausi The European Times.

Lire la suite

Une famille humaine. De nouvelles voies de dialogue

Par Martin Hoegger. www.hoegger.org Juifs, chrétiens, musulmans, hindous, bouddhistes, sikhs, bahaïs se sont réunis sur les hauteurs de Rome, pour une semaine de dialogue intense dans l'esprit de la spiritualité du mouvement des Focolari, du 30 mai au 4 juin....

Élections 2024 : projection actualisée des sièges du nouveau Parlement européen | Nouvelles

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l’approbation d’un point...

La Douane belge a saisi 6.297 kg de cocaïne lors d’une action européenne UNDA.

Lors de ces contrôles trois saisies importantes ont été effectuées à Anvers : 17,68 kg de cocaïne en provenance du Panama selon la méthode du Rip Off, 5.922 kg en provenance du Sierra Leone retrouvé dans un entrepôt suite à...

Profitez d'un accès exclusif à l'ensemble de notre contenu

Bientôt, nous aurons un abonnement en ligne et vous pourrez débloquer tous les articles que vous rencontrerez.