AccueilACTUALITELe barreau britannique...

Le barreau britannique s’inquiète du traitement réservé aux avocats musulmans ahmadis au Pakistan

Le Conseil du barreau est profondément préoccupé par les récentes annonces dans certaines parties du Pakistan selon lesquelles les avocats musulmans ahmadis doivent renoncer à leur religion pour exercer au barreau. L’association du barreau du district de Gujranwala et le conseil du barreau de Khyber Pakhtunkhwa ont publié des avis selon lesquels toute personne demandant à être admise au barreau doit affirmer positivement qu’elle est musulmane et dénoncer les enseignements de la communauté musulmane Ahmadiyya et de son fondateur Mirza Ghulam Ahmad.

La Constitution de la République islamique du Pakistan consacre les principes de la liberté religieuse et de l’égalité devant la loi et il est difficile de voir comment les avis peuvent être compatibles avec ce principe.

Nick Vineall KC, président du barreau d’Angleterre et du Pays de Galles, a écrit au président du Conseil du Barreau du Pakistan demandant que des mesures soient prises pour remédier à cette discrimination à l’égard des musulmans ahmadis et des non-musulmans.

Selon les nouvelles du Friday Times, les musulmans ahmadis ont également été victimes d’agressions physiques devant les tribunaux. Dans un jugement de la Haute Cour de Sindh Karachi, le juge Omar Sial a déclaré : « Non seulement une tentative a été faite pour intimider le tribunal et s’immiscer dans la bonne administration de la justice, mais un avocat… a été physiquement violent envers… l’un des savants. l’avocat du requérant. […] C’était tout simplement un comportement et une conduite inacceptables et doivent nécessairement être condamnés par les associations et conseils du barreau.

Commentant, le président du Conseil du Barreau d’Angleterre et du Pays de Galles, Nick Vineall KC, a déclaré :

«Il y a naturellement une énorme concentration politique internationale sur le Pakistan en ce moment. Au milieu de ces préoccupations plus larges concernant les processus démocratiques, nous avons été alertés des préoccupations spécifiques des avocats musulmans ahmadis qui sont victimes de discrimination en se voyant refuser le droit d’exercer au barreau en raison de leur religion.

« Les décisions prises à Gujranwala et Khyber Pakhtunkhwa d’exclure les musulmans ahmadis et les non-musulmans du barreau – et par extension, d’exclure potentiellement les citoyens de l’accès à la représentation légale – sont intentionnellement discriminatoires et semblent impossibles à concilier avec les principes constitutionnels pakistanais de liberté religieuse et égalité devant la loi.

« Nous exhortons le Conseil du barreau du Pakistan, en tant qu’organe suprême, à agir. »

communiqué de presse

Lien source

Publicité

Plus articles a lire

spot_img
spot_img

Faites la subscription avec nous

Lire ausi The European Times.

Lire la suite

Les vaccins à ARNm peuvent-ils contribuer à stimuler la production animale ?

Des chercheurs de l’Université du Queensland affirment que la technologie des vaccins à ARNm pourrait jouer un rôle important dans l’augmentation de la production animale afin de répondre à la demande alimentaire mondiale. Vaches – photo d’illustration. Crédit image...

Le ministre estonien de l’Intérieur a proposé que le Patriarcat de Moscou soit déclaré organisation terroriste

Le ministre estonien de l'Intérieur et leader du Parti social-démocrate, Lauri Laanemets, entend proposer que le Patriarcat de Moscou soit reconnu comme organisation terroriste et donc interdit d'opérer en Estonie. Le membre du gouvernement a fait une telle déclaration jeudi...

SpaceX et Northrop Grumman travaillent sur un nouveau système de satellite espion américain

Entreprise aérospatiale et de défense Northrop Grumman collabore avec SpaceX, l'entreprise spatiale dirigée par un entrepreneur milliardaire Elon Musksur une initiative de satellite espion confidentiel qui capture actuellement des images haute résolution de la Terre, selon des sources proches...

Profitez d'un accès exclusif à l'ensemble de notre contenu

Bientôt, nous aurons un abonnement en ligne et vous pourrez débloquer tous les articles que vous rencontrerez.