AccueilACTUALITEVaincre les maladies...

Vaincre les maladies non transmissibles grâce aux soins de santé primaires

Accra, Ghana – Les maladies non transmissibles (MNT) sont devenues un fardeau sanitaire majeur dans les pays en développement, en grande partie en raison des changements rapides de la démographie et du développement social et économique et représentent environ 50 % des décès dans la plupart des pays d’Afrique.

Au Ghana, les MNT représentent 43 % de la mortalité toutes causes confondues, les principales MNT telles que les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète, le cancer et les maladies respiratoires devenant courantes dans les établissements de santé. Cependant, la capacité à traiter les MNT au niveau des soins de santé primaires a été identifiée comme étant limitée.

En conséquence, le Ghana a adopté le paquet d’interventions essentielles contre les maladies non transmissibles (PEN) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour aider à intensifier les services essentiels de lutte contre les MNT et à réduire le fardeau des maladies. L’ensemble est conçu pour renforcer les capacités des soins de santé primaires pour la prévention des MNT, la détection précoce, la prise en charge appropriée et l’orientation rapide.

Compte tenu du rôle critique des soins de santé primaires dans la lutte contre les MNT, l’OMS, avec le soutien du gouvernement norvégien par l’intermédiaire de l’Agence norvégienne de coopération pour le développement (NORAD), renforce la capacité des agents de soins de santé primaires dans six régions du Ghana sur la manière de tirer parti de l’OMS- Module PEN pour une prévention et un contrôle efficaces des MNT.

« Le niveau des soins de santé primaires est la ligne de front de la lutte contre les maladies non transmissibles », a noté la responsable des maladies non transmissibles et des facteurs de risque de l’OMS au Ghana, le Dr Joana Ansong. « Grâce à cette formation PEN, nous dotons les agents de santé primaires des connaissances et des outils nécessaires pour qu’ils dirigent les efforts de lutte contre les MNT au Ghana ».

Les modules qui ont été adoptés pour la formation des agents de santé primaires au Ghana comprennent les maladies cardiovasculaires, le diabète, le cancer du sein, du col de l’utérus et de l’enfant, les soins palliatifs, la santé mentale, les facteurs de risque des MNT, la maladie pulmonaire obstructive chronique, les MNT pédiatriques et l’éthique médicale.

Jusqu’à présent, les niveaux de soins de santé primaires dans les régions du centre, de l’est, d’Ashanti, de Bono, de la savane et du nord ont bénéficié de cette initiative quinquennale soutenue par NORAD, les agents de santé primaires bénéficiaires exprimant leur volonté d’aider à changer le cours des MNT au Ghana.

« La formation WHO-PEN a été particulièrement perspicace pour moi lorsqu’il s’agit de communiquer les facteurs de risque des MNT aux clients », a déclaré la responsable régionale de la promotion de la santé de Bono, Amma Gyankomah Asirifi, qui a bénéficié de la formation dans la région de Bono. « Je suis maintenant bien placé pour fournir l’éducation nécessaire aux clients afin d’influencer les changements de mode de vie nécessaires pour vaincre les MNT.

« En raison du manque de formation, nous n’effectuons actuellement pas de dépistage du cancer du col de l’utérus dans notre établissement de santé », a ajouté Mme Vivian Opoku-Kyremeh, la sage-femme du centre de santé de Dumasua dans la municipalité de Sunyani Ouest. « Mais avec la formation WHO-PEN, je suis heureuse de pouvoir maintenant identifier clairement le col de l’utérus infecté par le cancer et de commencer bientôt le dépistage dans mon centre de santé ».

Selon les médecins qui ont bénéficié de la formation, le module WHO-PEN transformera leur façon de diagnostiquer et de prendre en charge les personnes atteintes de MNT.

« Actuellement, nos efforts de dépistage du diabète se concentrent sur les personnes qui présentent des symptômes. Mais en utilisant le module WHO-PEN, notre centre de santé va maintenant mettre en œuvre un dépistage de routine pour une détection et un traitement précoces », a ajouté Vog-Enga Sebastian, assistant médical, Seikwa Health Center.

«Nous avons cette pensée conventionnelle selon laquelle les soins palliatifs sont destinés aux personnes atteintes d’une maladie en phase terminale. Ce module nous aide à changer le récit et je vais maintenant intégrer ces soins dans mes opérations à la clinique pour couvrir les personnes atteintes d’une maladie limitant la vie », a également ajouté le Dr Helena Alabono, médecin de famille à l’hôpital municipal de Sunyani.

Par ailleurs, les agents de santé bénéficiaires expriment leur disponibilité à diffuser le module WHO-PEN à leurs collègues pour améliorer l’efficacité dans la prise en charge des MNT.

« Cette formation m’a permis d’apprécier pleinement comment le conseil peut aider les patients qui ont reçu un diagnostic de MNT », a noté Dorme David, assistant médical au centre de santé de Boufourkrom dans la région de Bono. « Je partagerai ces connaissances avec mes collègues du centre de santé afin que nous puissions intégrer le conseil dans nos activités quotidiennes ».

Le WHO-PEN contient un ensemble d’algorithmes et de protocoles cliniques simples, validés et fondés sur des preuves pour le diagnostic clinique et le traitement des MNT et fournit des orientations sur les exigences minimales pour les médicaments essentiels et les technologies abordables, les normes et les indicateurs pour mesurer les progrès.

Lien de la source

Publicitéspot_img

Plus articles a lire

spot_img
spot_img

Faites la subscription avec nous

Lire ausi The European Times.

Lire la suite

Que sont les mesures de santé publique et de santé sociale et pourquoi sont-elles encore nécessaires à ce stade de la pandémie de COVID-19...

Nous nous sommes entretenus avec le Dr Ihor Perehinets, qui dirige le pilier Santé publique et mesures sociales de l'OMS/Europe (qui fait partie de l'équipe de soutien à la gestion des incidents COVID-19), pour mieux comprendre ce que signifient...

Protéger la santé par le réaménagement urbain des sites contaminés

L'utilisation industrielle, l'élimination des déchets, l'utilisation accrue de produits chimiques et de substances dangereuses et la mauvaise gestion de l'environnement au cours des dernières décennies ont laissé un héritage de sites contaminés dans la Région européenne de l'OMS. ...

Résultats de l’adjudication de certificats de Trésorerie du 06 juin 2023

L'Agence fédérale de la Dette communique qu'elle a accepté les offres à l'adjudication de certificats de Trésorerie de ce jour pour un montant total de EUR 2.195 milliards. Ce montant est réparti sur les lignes de la façon suivante...

Profitez d'un accès exclusif à l'ensemble de notre contenu

Bientôt, nous aurons un abonnement en ligne et vous pourrez débloquer tous les articles que vous rencontrerez.