AccueilACTUALITEL'agence des Nations...

L’agence des Nations Unies pour les réfugiés appelle au sauvetage de 190 personnes désespérées à la dérive dans la mer d’Andaman

Cependant, ses appels continuent d’être ignorés.

« Cette épreuve et cette tragédie choquantes ne doivent pas continuer », a déclaré Indrika Ratwatte, Directrice du HCR pour l’Asie et le Pacifique.

« Ce sont des êtres humains – hommes, femmes et enfants », a-t-il ajouté.

Démêler la situation

Les rapports indiquent qu’ils ont été en mer dans des conditions désastreuses pendant un mois, manquant de nourriture ou d’eau en quantité suffisante, et sans aucun effort de la part des États de la région pour les aider.

Beaucoup sont des femmes et des enfants, avec des rapports faisant état de jusqu’à 20 personnes décédées sur le navire en état de naviguer pendant le voyage.

« Nous devons voir les États de la région aider à sauver des vies et à ne pas laisser mourir des gens », a souligné M. Ratwatte.

Un mois à la dérive

Depuis les premiers rapports d’observation du bateau dans les eaux thaïlandaises, le HCR a reçu des informations non vérifiées selon lesquelles le navire aurait été repéré près de l’Indonésie, puis au large des côtes des îles Andaman et Nicobar en Inde.

Son emplacement actuel serait une fois de plus vers l’est, dans la mer d’Andaman au nord d’Aceh.

Le HCR a demandé à plusieurs reprises à tous les pays de la région de faire de sauver des vies une priorité et a demandé au centre de sauvetage maritime indien plus tôt cette semaine d’autoriser les débarquements.

« Il est dévastateur d’apprendre que de nombreuses personnes ont déjà perdu la vie, y compris des enfants », a ajouté Ratwatte du HCR.

Année meurtrière en mer

Il est très difficile pour le HCR de vérifier les informations, mais si elles sont vraies, le nombre de morts et de disparus dans le golfe du Bengale et la mer d’Andaman sera de près de 200 cette année seulement.

Tous les États ont la responsabilité de secourir les personnes à bord et de leur permettre de débarquer en toute sécurité au nom de l’humanité, a précisé le HCR.

Pendant ce temps, ce nombre choquant représente environ 10% des 2 000 personnes estimées qui ont entrepris des voyages en mer à risque dans la région depuis janvier.

« Malheureusement, cela en fait l’une des années les plus meurtrières en mer de la région », a déploré le directeur du HCR.

Larmes d’eau salée

L’une des années les plus meurtrières dans les mers de la région – Haut fonctionnaire du HCR

Hier, l’expert indépendant des droits de l’homme nommé par l’ONU, Tom Andrews, a publié une déclaration exhortant les gouvernements à « coordonner immédiatement et de toute urgence la recherche et le sauvetage de ce bateau et à assurer le débarquement en toute sécurité des personnes à bord avant que toute autre perte de vie ne se produise ».

« Alors que beaucoup dans le monde se préparent à profiter d’une saison des fêtes et à sonner dans une nouvelle année, des bateaux désespérés Des hommes, des femmes et de jeunes enfants rohingyas se lancent dans de périlleux voyages à bord de navires en état de ne pas naviguer», a déclaré le rapporteur spécial des Nations unies sur le Myanmar.

Dans son appel à tous les gouvernements régionaux pour « une réponse régionale plus humaine » à ceux qui fuient la violence brutale de la junte, y compris les Rohingyas, M. Andrews a appelé à « un moratoire absolu sur toute expulsion ou refoulement vers le Myanmar » ainsi qu’une recherche et un contrôle harmonisés. sauvetages en mer.

Voyages dangereux

Ce n’est que le dernier d’une série de voyages dangereux, a déclaré l’expert de l’ONU.

Il y a deux semaines, un navire d’une compagnie pétrolière vietnamienne en route vers le Myanmar a secouru un bateau en perdition avec 154 réfugiés rohingyas à bord.

« Comme ils étaient proches des eaux birmanes, ils auraient remis le groupe aux autorités birmanes », a-t-il raconté.

« Il a été signalé que les personnes à bord ont été placées en détention pour migrants au Myanmar et pourraient désormais faire face à des accusations criminelles ».

Et le week-end dernier, la marine sri-lankaise a secouru un troisième chalutier en détresse, transportant 104 Rohingyas, dont de nombreux enfants, certains non accompagnés.

« La communauté internationale doit intervenir et aider les acteurs régionaux à apporter des solutions durables aux Rohingyas », a déclaré M. Andrews.

Des rapporteurs spéciaux et des experts indépendants sont nommés par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, basé à Genève, pour examiner et faire rapport sur un thème spécifique des droits de l’homme ou sur la situation d’un pays. Les postes sont honoraires et les experts ne sont pas rémunérés pour leur travail.

Lien de la source

Publicité

Plus articles a lire

spot_img
spot_img

Faites la subscription avec nous

Lire ausi The European Times.

Lire la suite

Cop 29: l’Azerbaïdjan futur fournisseur majeur d’hydrogène vert pour l’UE

C’est apparemment le souhait de la Commission européenne, et de sa Commissaire à l’Energie, Kadri Simson. En juin 2023, la Commission avait annoncé vouloir subventionner la production d’hydrogène vert à l’étranger, le combustible d’avenir et qui s’invite depuis quelques...

Le Parlement adopte sa position sur la réforme pharmaceutique de l’UE | Nouvelles

Le paquet législatif, couvrant les médicaments à usage humain, se compose d'une nouvelle directive (adoptée par 495 voix pour, 57 contre et 45 abstentions) et d'un règlement (adopté par 488 voix pour, 67 contre et 34 abstentions). Incitations à l’innovation Les...

Évoluer vers des soins de santé guidés par les besoins : temps forts de la conférence de haut niveau belge

Au sein de l’Union européenne, des moyens publics considérables sont investis pour répondre aux besoins des patients. Ils recouvrent le financement de la recherche sur des interventions de soins innovantes, des mesures incitatives pour encourager les entreprises (pharmaceutiques et...

Profitez d'un accès exclusif à l'ensemble de notre contenu

Bientôt, nous aurons un abonnement en ligne et vous pourrez débloquer tous les articles que vous rencontrerez.